Lectures Lifestyle

Zoom Lecture #2 : Tu comprendras quand tu seras grande de Virginie Grimaldi

Virginie Grimaldi - tu comprendras quand tu seras plus grande

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un de mes romans préférés que j’ai lu l’an dernier. Il fait partie de ce genre de roman qui arrive au moment où on en a réellement besoin. En lisant ce livre on passe des larmes aux rires en à peine quelques phrases et c’est ça qui est génial avec Virginie Grimaldi !

Résumé : Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?
C’est l’histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire.

Pourquoi j’ai aimé ce livre ?

Les personnages sont attachants. Ce roman est un condensé de vies différentes, avec des hauts et des bas. Ces personnes ont appris de leur passé et de leurs erreurs. Chaque retraité est attachant dans sa manière de voir la vie alors qu’ils sont plutôt vers la fin de celle-ci. Julia, la psychologue m’a énormément touché car je me suis reconnue en elle. De par son caractère, ses peurs et ses actions. Les réflexions qu’elle se fait sur sa vie m’ont permises de réfléchir sur ma propre vision de la vie. J’ai beaucoup aimé sa répartie à toute épreuve qui m’a fait rire à maintes reprises et désamorce des situations qui auraient pu être conflictuelles ou négatives.

Une autre vision de la vieillesse et de la maison de retraite. Comme beaucoup d’entre nous, j’ai connu la période où mes grands-parents sont allés en maison de retraite. L’image que j’en garde est plutôt négative. Virginie Grimaldi, dépeint une toute autre vision de ce que pourrait être une maison de retraite.

Tout d’abord, chacun a son appartement et conserve une certaine intimité. Ensuite, le personnel de la maison de retraite est à l’écoute de ces personnes et les considère comme telles et non comme de simples « vieux » dont il faut s’occuper. Les activités organisées sont bon enfant et donnent de la vie à ce lieu si sinistre habituellement. Enfin, en échange de ce respect mutuel instauré par le personnel, les retraités leur offre une leçon de vie mémorable avec leurs bons conseils et  en partageant leur expérience.

C’est un peu de cette façon que j’ai envie de voir la vieillesse : un partage entre différente génération avec un respect mutuel et une réelle considération.

La plume de l’auteure. Ce qui me séduit énormément dans les romans de Virginie Grimaldi, c’est son écriture. Elle se rapproche vraiment de la réalité et des dialogues quotidiens. Mêlé cela à l’humour et on a vraiment l’impression de faire partie de la discussion et d’être témoin de la scène. J’ai également trouvé que dans ce roman, les dialogues étaient plus aboutis et les scènes plus vraisemblables que dans le premier roman de l’auteure. On sent son envie de rendre l’histoire encore plus réelle.

Après avoir terminé cette lecture je voulais encore lire du Virginie Grimaldi mais malheureusement j’avais déjà épuisé ses romans. Du coup je suis allée la rencontrer au Salon « Saint-Maur en poche » en mai dernier, notamment pour la remercier pour ce livre qui compte beaucoup à mes yeux. J’espère avoir la chance de pouvoir la rencontrer à nouveau car ce fut pour moi un moment très particulier. Il est rare de rencontrer des personnes avec une aura aussi positive.

J’ai hâte que son nouveau roman sorte au mois de mai pour me ruer dessus ! 

Vous aimerez aussi...

2 Petits Mots

  • Répondre
    Autant en emportent les livres
    23 février 2017 at 9 h 29 min

    Une auteure que j’ai hâte de découvrir, j’ai dans ma pal pour le moment Le premier jour du reste de ma vie, mais je compte me procurer celui-ci en poche dès sa sortie.

    • Knut
      Répondre
      Knut
      23 février 2017 at 22 h 22 min

      J’espère que tu vas apprécier ces deux lectures 🙂 Il devrait bientôt sortir en poche comme son nouveau roman sort en mai 😀

    Votre petit mot

    %d blogueurs aiment cette page :