Lectures Lifestyle

Zoom Lecture #1 : L’amant de Patagonie d’Isabelle Autissier

isabelle-autissier-lamant-de-patagonie-avis

Je suis tombée par hasard sur ce roman un jour à bookoff. Je connaissais juste l’auteure de nom car j’avais déjà un de ses livres dans ma wishlist. La Patagonie étant une terre qui m’attire énormément, lorsque j’ai vu le titre je me suis tout simplement laissée tenter. Ce livre a été un véritable coup de coeur et c’est pour cela que je veux vous le faire découvrir plus en détails.

Résumé : 1880, alors que l’évangélisation décime le Nouveau Monde, Emily est envoyé en Patagonie en tant que “gouvernante” des enfants du révérend. Elle qui ne sait rien de la vie découvre la beauté sauvage de la nature, les saisons de froid intense et de soleil lumineux, tout l’âpre splendeur des peuples de l’eau et de la forêt. La si jolie jeune fille, encore innocente, découvre aussi l’amour avec Aneki, un autochtone yamana. Alors, sa vie bascule. Réprouvée, en marge de la civilisation blanche, Emily fugue, rejoint Aneki et croit vivre un passion de femme libre. Jusqu’au drame. 

Pourquoi j’ai autant aimé ce livre ?

L’auteure use subtilement de la description. Ce n’est pas lassant comme on peut le ressentir parfois dans certains romans. Sous sa plume, la description semble être une belle poésie. Les paysages décrits nous semblent d’une beauté sans faille. L’auteure parvient à nous faire ressentir un tas d’émotions tout au long des pages et de ses descriptions.

Le sujet abordé. Je n’avais encore jamais lu de roman qui se déroulait durant l’époque de l’évangélisation de l’Amérique du sud. Ce roman m’a beaucoup remué et j’ai ressenti beaucoup d’émotions différentes tout au long de ma lecture. J’ai été consternée devant tant d’intolérance et de préjugés sur des personnes différentes tant physiquement que culturellement des “occidentaux”. Pourquoi une culture serait-elle meilleure qu’une autre ? Je n’ai toujours pas compris comment nous avions fait pour en arriver là. La disparition, certaine, de ces peuples et de leurs traditions m’a profondément également profondément touché.

Le personnage d’Emily. Au début de l’histoire nous découvrons une Emily qui aime passer du temps dans la nature, qui est son élément. Au fur et à mesure, contrainte de devoir quitter la ferme familiale, elle apprend les tâches quotidiennes qu’une femme devait savoir faire à cette époque. A son arrivée en Patagonie, son émerveillement pour cette terre laisse présager la suite de l’histoire. Pourtant, elle est d’abord dégoûtée par les sauvages qu’elle découvre. Son comportement est identique à ceux de ses compatriotes

Au fil des pages, Emily prend ses marques et devient une véritable héroïne. J’ai aimé son côté altruiste et rebelle. Prête à tout pour vivre pleinement ce qu’elle a en tête. Le prix à payer est fort mais elle possède une force de caractère qui la pousse à tout faire pour vivre ce qu’elle pense être sa destinée.

Son courage et sa force mentale, la font tenir malgré les évènements qu’elle vit au fil des années. J’ai beaucoup aimé sa vision des choses sur le monde qui l’entoure. Je me suis beaucoup identifiée à ses pensées. Je les ai trouvés pleines de sens, notamment lorsqu’elle pense qu’il faudrait que les occidentaux et les tribus sud-américaines parviennent à vivre en harmonie. Pour cela, elle pense qu’il serait judicieux de prendre à la fois les évolutions que les occidentaux apportent et de garder les valeurs et ce rapport à la nature que les tribus ont su conserver.

Le rapport à la nature. L’auteure décrit la Patagonie avec beaucoup de poésie. La nature est énormément présente dans le livre. Ce rapport à la nature que nous avons aujourd’hui perdue. Depuis que je suis devenue végétalienne, mon regard sur notre monde et notre nature à totalement changé. C’est ce que j’ai retrouvé dans ce roman. Les Yamanas traite la nature comme un cadeau et non comme quelque chose qui leur est dû. Ils vivent en harmonie avec elle et la remercie pour tout ce qu’elle leur donne.

Chaque animal tué est remercié d’avoir donné sa vie pour qu’ils puissent subvenir à leurs besoins. Ils ne prennent que ce dont ils ont réellement besoin et s’en serve jusqu’à la dernière miette. Il n’y a pas de gâchis. Leur vie est simple mais heureuse. Ils vivent de manière solidaire et ne se préoccupent pas de l’argent ou de posséder des biens.

Cette histoire nous ramène simplement aux bases que nous avons oubliées. Ces valeurs qui nous paraissent plus difficiles à transmettre. J’ai particulièrement retenu une scène où les Yamanas ne comprennent pas comment certains blancs peuvent avoir de la nourriture chez eux et ne pas la partager avec ceux qui n’en ont pas. Cela leur semble tout simplement impensable alors que pour nous ce n’est que le quotidien. C’est pourtant quelque chose de simple mais nous n’y pensons pas car nous sommes concentrés sur d’autres préoccupations.

Je considère ce roman comment étant le plus beau qu’il m’ait été permis de lire. Je ne pensais pas en le commençant que j’allais autant m’émouvoir de la description de cette magnifique Patagonie que l’auteure nous dresse. Avant de lire ce roman, mon rêve était déjà de m’y rendre, en fermant ce livre je sais que je m’y rendrais un jour pour de vrai, ça c’est certain ! J’ai également envie d’en savoir plus sur ces tribus qui ont existé dans cette partie de la planète et celles qui sont aujourd’hui encore menacées.

Et vous, quel est le roman qui vous a marqué cette année ? 

Vous aimerez aussi...

3 Petits Mots

  • Répondre
    Marine
    28 novembre 2016 at 12 h 38 min

    J’ai lu ce roman il y a quelques semaines, trouvé à la bibliothèque, et comme toi j’ai eu un véritable coup de coeur pour cette histoire.
    L’histoire d’amour entre Emily et un être considéré comme « inférieur », l’omniprésence de la nature, l’Histoire/l’histoire… j’ai tout aimé. je n’avais jamais lu de récit de ce genre et je pense pouvoir dire qu’il a laissé une trace durable en moi.
    Selon moi, c’est un roman que l’on n’oublie pas

    • Knut
      Répondre
      Knut
      28 novembre 2016 at 21 h 56 min

      Je suis tellement contente d’avoir trouvé quelqu’un ayant le même ressenti sur cette lecture ! 🙂 Je ne sais pas si tu as lu d’autres livres de l’auteur mais je te conseille fortement « Soudain seuls ». C’est une autre histoire, elle m’a mise une énorme claque ! J’en ferais un article prochainement je pense car c’est un livre qui lui aussi m’a marqué à jamais mais pas dans le même sens que L’amant de Patagonie. Je te le recommande vivement si tu ne l’as pas encore lu ! 😉

      • Répondre
        Marine
        2 décembre 2016 at 11 h 47 min

        Je ne connaissais pas du tout cette auteure (seulement de nom), c’était donc le premier roman que je lisais d’elle. Merci beaucoup pour ta recommandation, je la note précieusement 😀
        J’adore quand des personnes me recommandent un livre qu’elles ont adoré/qui les a marquées !
        Bonne journée 🙂
        Marine

    Votre petit mot

    %d blogueurs aiment cette page :